Mme la ministre, vous héritez d’un dossier compliqué et vous êtes tenue à des conventions. Vous n’étiez pas membre du gouvernement lorsque la concession pour le système Villo a été approuvée, contrairement à M.Cerexhe.

Vous n’étiez pas non plus membre du gouvernement lorsque des adaptations ont été apportées pour intégrer les vélos électriques, contrairement à Mme Fremault.

À la fin du mois de novembre 2019, des bicyclettes Villo électriques ont fait leur apparition dans notre Région. Si cette offre paraît a priori séduisante, elle s’accompagne malheureusement d’une multiplication des écrans publicitaires numériques dans l’espace public. En effet, l’offre des véhicules Villo électriques résulte d’un accord signé entre votre prédécesseur et la société JCDecaux, qui prévoit qu’en contrepartie de ce nouveau service, l’opérateur pourra remplacer 30% de ses panneaux publicitaires traditionnels par des écrans numériques.

De façon générale, Ecolo est défavorable à la présence envahissante des publicités dans tous les aspects de notre vie, en particulier dans l’espace public. Le remplacement, dans l’espace public, de panneaux publicitaires traditionnels par des panneaux numériques est particulièrement nuisible. En effet, ces derniers consomment beaucoup d’énergie, ils sont néfastes à la sécurité routière et ils dégradent la qualité des espaces publics. Cinq communes bruxelloises ont d’ailleurs introduit un recours, car elles refusent ce type de panneaux sur leur territoire.

Quelle forme de contrat lie-t-elle la Région bruxelloise à l’opérateur JCDecaux pour que celui-ci mette à disposition des vélos électriques? S’agit-il d’un avenant au contrat Villo initial?

Quels sont exactement les conditions et avantages concédésà JCDecaux afin qu’il offre ce service supplémentaire?

Quelle est la durée de ce contrat? Est-il possible d’y mettre fin de manière anticipée? Si oui, à quelles conditions?

Y a-t-il un risque que les communes qui refusent les panneaux numériques se voient privées d’une ou plusieurs stations Villo existantes ou en projet?

Avez-vous déjà une évaluation de l’usage des bicyclettes Villo électriques? Combien de batteries ont-elles été louées à ce jour?

Des réflexions sont-elles en cours pour envisager d’autres possibilités afin de mettre à disposition des Bruxellois un système public de vélos électriques partagés qui ne soit pas associé à un contrat publicitaire?

Mon intervention complète et la réponse de la Ministre ici:
http://www.parlement.brussels/weblex-quest-det/?moncode=144652&base=1&taal=fr

 

Share This